Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 11:25
AVIS DE L'APEPAW SUR LA LIGNE 18 DE LA SGP

~~Wissous le 5 avril 2016

AVIS DE L’APEPAW SUR LE TRACE DE LA LIGNE 18 DE LA SOCIETE DU GRAND PARIS

La décision d’implanter une gare de la ligne 18 du métro de la Société du Grand Paris ( SGP) à ANTONYPÔLE a été prise sans consultation de la population en tout cas pas celle de Wissous. Pourtant notre commune est impactée par cette ligne 18 qui doit la traverser de part en part. De plus, Wissous voit passer sur son territoire le RERC, le TGV, OrlyVal sans qu’aucun de ces transports en commun de s’y arrête.

Si on ajoute que notre commune supporte sur son sol la plus grande concentration d’autoroutes d’Europe, l’emprise de 1/3 de son territoire par l’aéroport d’Orly, on peut constater que les habitants de Wissous supportent des nuisances exceptionnelles et sans doute uniques en France.

Pour une commune qui donne autant pour l’intérêt général, il aurait été juste que les décideurs étudient le moyen de créer un arrêt d’un transport en commun ferroviaire sur son territoire. Le métro de la SGP leur en donnait l’occasion.

Même pour les Antoniens, la gare d’Antony Pôle, excentrée par rapport à la commune, est difficile à justifier étant donné que la population et le nombre d’emplois concernés par cette gare sont modestes. Elle nécessitera une densification importante du tissu urbain existant pour réaliser un véritable pôle gare dans le secteur. Cette gare présente donc peu d’intérêt pour la population d’Antony.

On se demande donc pourquoi la CAHB et les responsables de la commune d’Antony ont utilisé leurs moyens de lobbying pour obtenir cette gare supplémentaire, car non prévue dans le projet initial, et à seulement 1,5 km de la gare de Massy/Opéra, sans que la municipalité de Wissous ne manifeste la moindre demande pour que cette gare de la ligne 18 du métro de la SGP soit implantée sur son territoire. Antony a plusieurs gares et est déjà desservie par le RER C, le RER B et OrlyVal. Il est curieux que la ligne 18 fasse un crochet dans le 92 alors qu’elle est destinée à desservir le 91 sur lequel elle est implantée. Il faut noter qu’il y a 1,5 km entre les gares de Massy/Opéra et Antonypôle et 4,6 kms entre celle-ci et la suivante à Orly. Les données économiques concernant Wissous utilisées par la CAHB et la commune d’Antony pour justifier le site d’Antony n’étaient pas sincères nous a-t-on dit, pénalisant de ce fait celui de Wissous.

Cette gare, située à cet endroit est peu justifiée si on considère l’intérêt général des populations locales. En l’état, il n’est pas possible en particulier pour des raisons financières, d’espérer une gare supplémentaire sur Wissous, par contre il était tout à fait envisageable en 2013, compte tenu de l’avancement du projet, de déplacer cette gare de quelques centaines de mètres afin de la situer dans un environnement plus favorable globalement comme nous allons le montrer. Seules des considérations politiques sont susceptibles de s’opposer à l’étude de notre contre projet.

L’APEPAW a proposé en 2013 de transférer la gare à l’est de l’autoroute sur le territoire de Wissous au lieu dit « Les Grands Marchaix » (voir les plans joints). Il n’était pas trop tard pour cela puisque le trajet de la ligne 18 au travers de Wissous n’était pas encore précisément fixé et il en était de même pour l’orientation de la gare d’AntonyPôle. La SGP en était toujours à étudier le trajet de la ligne 18 au travers de Wissous et même pour l’orientation de la gare d’AntonyPôle. Le plus important était que le décret, qui fixe l’implantation des gares, pouvait être modifié en 2013 quand l’APEPAW a fait sa proposition. Cet emplacement permettrait de réduire d’un km environ le tunnel. La SGP a allégué la diminution de 150 m pour justifier le choix du tracé de la ligne 18 au travers de Wissous alors que nous proposons 1 km de tunnel en moins.

Cet emplacement rendrait la réalisation plus aisée et moins couteuse de la gare sur un terrain complètement dégagé alors que le site prévu nécessitera la destruction de nombreux bâtiments en particulier celui du centre Malraux. De plus la gare d’Antonypôle est située près d’un nœud routier ce qui entrainera des problèmes importants de circulation au moment des travaux.

Le tracé proposé par l’APEPAW impacterait en souterrain moins d’habitations, ce qui diminuerait les inquiétudes légitimes des futurs riverains de la ligne comme ils l’ont manifesté lors de réunions publiques.

La gare proposée par l’APEPAW se trouverait au centre d’une zone vierge qui a vocation à être urbanisée. Elle serait de plus accessible à pied à une grande partie de la population de Wissous tout en étant proche des entreprises de Villemilan, d’AntonyPôle, du Vaulorin et des Hauts de Wissous ce qui représente un potentiel de 17 000 passagers pour la ligne 18 (7000 habitants + 10 000 emplois sur Wissous ne résidant pas sur la commune)

Il serait possible, si éventuellement le besoin s’en fait sentir, de créer facilement des places de stationnement sur la zone non constructible le long de l’autoroute en souterrain ou en élévation. Cette gare pour l’APEPAW n’a pas vocation à recevoir du rabattage et doit d’abord servir à la population locale et aux personnes travaillant dans le voisinage aussi il n’est pas indispensable de prévoir beaucoup de places de stationnement

Cette solution serait moins onéreuse, impacterait un potentiel d’utilisateurs plus grand et désenclaverait enfin la population de Wissous. La distance entre la gare et la mairie de Wissous passerait de 1500 m à 500 m (5 mn à pied). Une grande partie de la population de la commune, (7000 habitants) et des personnes travaillant sur les ZI de Wissous (10000) et sur celles d’Antony, pourrait se rendre à pied à la gare, ce qui est un critère obligatoire pour qu’elle soit attractive.

La mise en place de navettes entre Wissous et la gare d’Antonypôle est un leurre. La SGP annonce des temps de déplacements pour les habitants de Wissous en ne prenant que le temps de trajet du bus qui passe toutes les 30 mn et du train qui passe toutes les 3 mn. Tout le monde sait que quand il y a une rupture de charge la durée des trajets est aléatoire et beaucoup plus longue. Cerise sur le gâteau les aménagements pour la mise en place de ces navettes ainsi que leur gestion serait à la charge de la commune et de la communauté d’agglomération.

La gare à Wissous permettrait de faire passer à 3 ou 4 au lieu de 5 le nombre des puits de ventilation et de secours sur le territoire de la commune. Ces puits sont consommateurs d’espaces et potentiellement sources de nuisances.

Cette gare, au-delà des 500m de protection de l’église classée de Wissous, n’aurait aucun impact environnemental et patrimonial sur le village. Un petit espace boisé la séparerait de celui-ci et ferait écran.

Par contre elle apporterait de l’oxygène et de la vitalité au vieux centre ville qui en a bien besoin. Cette gare s’intégrerait dans une opération d’urbanisme sur la zone des Grands Marchaix. Wissous ne pourra échapper à une certaine urbanisation, aussi il est préférable de bien choisir la zone où elle se fera afin de pouvoir sanctuariser d’autres espaces comme celui de Montjean. De plus cette urbanisation se ferait en continuité avec le bâti existant ce qui un principe figurant dans le SDRIF et serait maitrisé par la commune au travers en particulier de son Plan Local d’Urbanisme (PLU) actuellement en révision.

Cette solution serait cohérente avec le choix qu’ont fait la municipalité et la population de Wissous d’entrer dans un territoire comprenant les Communautés d’Agglomération d’Europ’Essonne et du Plateau de Saclay. Une gare de la ligne 18 à Wissous permettrait de mettre la commune en liaison avec ce nouveau territoire.

En particulier Wissous serait relié rapidement avec Massy où se trouvent :

-le commissariat de police

- la sécurité sociale

- une et même deux piscines (Lionel Terray proche de Massy Opéra)

-l’hôpital Jacques Cartier

- l’opéra

- les cinémas

- les services des impôts*

- le TGV

- le RER B

- le RER C

De l’autre côté vers l’est, les habitants de Wjssous seraient à quelques minutes de l’aéroport d’Orly, et via la ligne 14 en liaison avec Paris.

D’après les dernières statistiques connues 20 % environs des emplois des wissoussiens se trouvent à Paris ou dans la proche banlieue. Le reste des emplois est situé dans les bassins proches, en particulier dans les pôles d’activités d’Orly et de Massy/Saclay.

Cette gare est la seule que Wissous puisse espérer. En effet, RFF nous a bien fait comprendre qu’il ne faut pas songer avoir une gare d’Orlyval à Wissous, car cette ligne destinée à relier les aéroports d’Orly et de Roissy n’aura plus de raison d’être quand la ligne 14 de la SGP sera opérationnelle. RFF s’est engagé à conserver Orlyval jusqu’à la mise en service de la partie est de la ligne 18 qui aura lieu après celle de la ligne 14.

L’idée de transformer Orlyval en desserte locale ne sera pas rentable quand les lignes 14 et 18 seront en service. Il faudrait de plus pour qu’elle ait un intérêt pour Wissous qu’on y crée un arrêt et un autre, au niveau du lycée d’Antony. Tout cela est très hypothétique à moins que la communauté d’agglomération PARIS-SACLAY reprenne la gestion et les aménagements de la ligne Orlyval.

En ce qui concerne l’ouverture de la gare de Wissous du RER C, cela n’est envisageable que lors de la mise en service de l’interconnexion sud du TGV, et encore. Mais cette interconnexion dont on ne parle plus est reportée aux calendes grecques et si elle se fait ce sera bien après la ligne 18. De plus elle est très excentrée en particulier par rapport au centre ville de Wissous.

Il faut remarquer que le RER C qui passerait tous les ¼ d’heure à cette époque serait beaucoup moins intéressant que la ligne 18 qui circulera aux heures de pointe toute les 3 minutes.

On pourrait aussi envisager de déplacer la gare d’Antonypôle au niveau de la gare de Wissous du RER C. Mais les gares de la ligne 18 ont pour but en particulier de relier des pôles économiques. Ce site ne répond pas à ce critère. Il n’impacte pas non plus une zone urbanisée à moins de construire de très nombreux logements autour et en particulier sur la partie sud de la Plaine de Montjean qui fait l’objet actuellement d’une étude de PRIF.

Donc la conclusion est que la seule solution pour que la commune soit desservie par voie ferrée c’est le déplacement de la gare d’Antonypôle au niveau du domaine de Château Gaillard. C’est la seule qui rendrait plus de service en particulier à Wissous et à ses habitants tout en coûtant moins cher. Ce contre projet arrive très tard il est vrai, parce que la municipalité précédente a laissé faire. Les partisans de la gare d’Antonypôle sont puissants et ont tout fait pour s’opposer à notre proposition mais rien économiquement, techniquement et même législativement ne pouvait justifier son rejet.

L’APEPAW avait demandé une mobilisation de la population sur un projet commun susceptible de laisser un peu d’espoir d’obtenir une gare de la ligne 18 à Wissous.

Pour toutes ces raisons l’APEPAW, bien que favorable au principe de la ligne 18, ne peut que rejeter son tracé au niveau de Wissous et l’implantation de la gare d’Antonypôle.

Jean-Claude CIRET Président de l’APEPAW

4 plans sont joints à cet avis.

Partager cet article

Repost 0
Published by apepaw
commenter cet article

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil