Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par apepaw

WISSOUS CENTRE D’UNE IMPLANTATION HUMAINE DEPUIS 1 000 ANS AVANT JC

 

Wissous est apparu dans les premiers documents au XI  ͤsiècle. Nous savions depuis les études et les recherches d’Eugène Belgrand (1810-1878), directeur des Eaux de la Ville de Paris, que Wissous et ses environs avaient été le château d’eau de Lutèce à l’époque romaine du 1 ͤ au 4  ͤ siècle après JC.

Les eaux de Wissous et des environs alimentaient en particulier,  via un aqueduc, les thermes de la capitale des Parisis. Belgrand avait retrouvé le tracé de cet aqueduc principal  et des différents conduits secondaires. Deux de ces conduits collectaient les eaux de sources de Wissous et étaient raccordés à un réservoir appelé carré des eaux (1) situé sur notre commune en limite de Rungis.  C’est de ce réservoir que partait l’aqueduc principal vers Lutèce.

Ce carré des eaux a été étudié en détail par la Commission du Vieux Paris en 1903.

Il existe toujours sous 10 mètres de remblais.

Des fouilles préventives, obligatoires avant tout aménagement immobilier, ont été réalisées depuis une quinzaine d’années sur Wissous et à proximité. Elles nous informent sur les implantations humaines anciennes sur notre territoire. La présence de l’eau en abondance les a favorisées. 

Les premières fouilles préventives eurent lieu en 2002 à Rungis sur l’emplacement de la future  ZAC du Lagué (2) en limite nord de Wissous. Elles ont mis en évidence une présence humaine à la période protohistorique (1000 à 800 ans avant JC) pendant les périodes gallo-romaine, mérovingienne (VI  ͤ au VII  ͤ siècles après JC) et carolingienne (IX  ͤ-X  ͤ siècles après JC). Ces fouilles ont mis au jour 150 mètres environ de l’aqueduc romain. Malgré une lutte acharnée des associations et en particulier de l’APEPAW, rien n’a été conservé de cette portion d’aqueduc comme cela a été fait, pour une partie de celui-ci, dans le parc Montsouris.

D’autres fouilles ont suivi :

Plan

Année

Lieu

Découverte

 

3

 

2002

Emplacement des futures ZAC de Montavas sur Wissous et au lieu-dit la Butte aux Bergers à Chilly Mazarin en limite de la commune

Vestiges des périodes du néolithique et du bronze final

 

4

 

2003

Zone du Pérou sur Wissous

Relevés des périodes protohistorique, néolithique, Haut Empire, gallo-romaine, Bas Empire, Haut Moyen Âge (IV  ͤ/VII  ͤ siècles après JC) et Bas Moyen Âge.

 

5

 

2008

Lieu-dit la Butte au Berger (Le Tartre) en limite de Wissous et de Chilly Mazarin

Occupation gauloise du 1 ͤ siècle avant JC et gallo-romaine du IV  ͤ siècle après JC.

 

6

 

2009

Zone du Pérou sur Massy en limite de Wissous 

 Tronçon de la voie romaine Paris-Orléans

( Lutecia-Cenabum) dont la chaussée empierrée a été utilisée de l’Antiquité jusqu’au XVII siècle.

 

7

 

2011

Sud de Wissous sur l’emprise de l’aéroport d’Orly 

Importante ferme gauloise du 2° siècle avant JC, sur un site qui a été occupé depuis l’âge du Bronze final (800 ans avant JC)

 

8

 

2013

Nord-ouest de l’emprise aéroportuaire d’Orly, sur la commune de Wissous 

 Vestiges de l’Âge de bronze final, du Hallstatt final, de la Tène moyenne, de la Tène finale, de l’époque mérovingienne (VII°-VIII° siècles après JC)

 

9

 

2016

Nord de la plaine de Montjean et près de la zone du Lagué :

emplacement du futur agro quartier de Rungis

Relevés du néolithique à la période médiévale

      

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pons 05/08/2018 18:28

WISSOUS, centre artistique d'avant hier (Calmette ?), d'hier (Yvan Chabanaud), et d'aujourd'hui (Clément Mitéran)...