Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Jean Claude Ciret

LE PROJET DE PLAN DE CIRCULATION DU QUARTIER DE MONTJEAN

UN REMAKE DU CHEMIN DE LA VALLEE

 

Depuis de nombreuses années l’APEPAW, le Comité de Quartier de Montjean puis la CEPEW(commission extramunicipale environnement et patrimoine de Wissous) ont travaillé sur l’amélioration de la circulation du quartier de Montjean.

Un plan a été élaboré à partir de 2010 par le Comité de Quartier de Montjean consistant à mettre la route de Montjean et la rue Gilbert Robert en sens unique à part deux portions :

Entre la rue de l’Abattoir et le rond point du Jumelage

Entre le pont de chemin de fer et la rue Django Reinhardt

Le but de cet aménagement est :

En mettant le sens de circulation sur la route de Montjean du rond point du Jumelage vers le pont de chemin de fer est de dissuader autant que faire ce peut le trafic de transit.

De réduire la chaussée en sens unique ce qui automatiquement amène les conducteurs à réduire la vitesse comme on peut le constater rue du général de Gressot.

De mettre en place une piste cyclable à double sens

De créer des places de stationnements

D’avoir des trottoirs confortables

De réaliser une arborisation de qualité.

Tout cela permettrait d’avoir une entrée de ville remarquable.

Un autre point important. En faisant circuler les bus et autres poids lourds sur la partie est de la chaussée cela éviterait de lourdes dépenses nécessaires pour renforcer la chaussée à l’ouest sous laquelle passent les canalisations. Ceci dépenses sont obligatoires si on conserve la rue en double sens.

Dans le projet municipal il est prévu de réduire les chaussées de façon à ne laisser juste le passage de 2 voitures, ce qui entrainera inévitablement des empiétements sur la piste cyclable si elle existe.

C’est reproduire exactement ce qui a été fait chemin de la Vallée qui a la même emprise, avec le succès que l’on sait. Trottoirs réduits, une seule voie de piste cyclable , peu ou pas de végétalisation.

Naturellement, l’aménagement de la route de Montjean doit s’accompagner de celle de la rue G. Robert non prévu par le projet municipal mais dont une partie est déjà en sens unique.

La rue Gilbert Robert où les croisements  périlleux entrainent des accrochages fréquents, où les trottoirs étroits et en pentes sont dangereux en particulier pour les personnes âgées mériterait  aussi d’être mise entièrement en sens unique. De plus, son aspect peut réjouissant pourrait être rendu  agréable.

Les rues transversales Koening et Thierry permettent de n’entrainer qu’un faible accroissement de trajet pour les riverains.

Ce plan a été approuvé par le Comité de Quartier de Montjean, et soutenu par l’APEPAW. Il a été ensuite proposé aux riverains  les plus directement concernés,  qui l’ont plébiscité  par 51 foyers sur 52 consultés.

Ce plan a été repoussé par l’ancienne municipalité qui s’est lancée dans une politique aussi dispendieuse qu’inutile de chicanes et de dos d’âne.

En 2014, ce projet a été repris par la Commission Extramunicipale Patrimoine et Environnement de Wissous(CEPEW) créée par la nouvelle municipalité et présenté à celle-ci qui a semblé à l’époque assez séduite.

Depuis bientôt 3 ans malheureusement la CEPEW après 2 ans d’un travail plein, n’a plus d’existence réelle, n’est plus informée, encore moins consultée.

Ce n’est qu’incidemment que nous avons appris ultérieurement qu’un plan d’aménagement de la circulation de la route de Montjean avait  fait l’objet d’une présentation à certains riverains sur invitation. Ni la CEPEW, ni l’APEPAW n’avaient été le moins du monde associées à ce projet.

Fin juin 2018 le projet municipal fut présenté à la ‘population’ mais sans que la CEPEW et l’APEPAW  y soient conviés. J’étais à l’étranger à cette époque et les membres de la CEPEW démobilisés par l’attitude de la municipalité à leur égard si bien qu’il n’y a eu personne pour défendre notre projet. La municipalité s’est bien gardée de faire état de ce projet qu’elle connaissait.

En septembre j’ai demandé à la municipalité de prendre connaissance du projet municipal dont je n’avais aucune idée. Ce n’est qu’en toute fin du mois d’octobre que j’ai obtenu une rencontre au cours de laquelle on m’a exposé les grandes lignes du projet qui n’avait rien à voir avec celui du Comité de Quartier, de l’APEPAW et de la CEPEW. J’ai donc exprimé mon désaccord complet sur le projet municipal en ce qui concernait la partie quartier de Montjean d’autant que je n’ai pas eu de justifications des choix.

 Le boulevard de l’Europe est un autre problème qui peut être traité à part.        

 

                                                                                        Jean-Claude CIRET

                                                                                        Président de l’APEPAW

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article