Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2012 6 07 /07 /juillet /2012 18:03

                                                                                                                    Wissous le 20 juin 2012

COMMENTAIRES SUR LES ATELIERS DU SYNDICAT DE LA PLAINE DE MONTJEAN

 

Deux ateliers du syndicat de la plaine de Montjean se sont déroulés les 7 et 14 juin 2012

 

L’atelier du 7 juin avec pour thème le logement sur la plaine et celui du 14 juin  l’eau et le ru de Rungis

Atelier sur le logement.

La façon dont a été abordé ce sujet ne m’a pas semblé logique et structurée. Avant toute chose j’aurai aimé que l’on rappelle les données et les objectifs. 

En début de séance j’ai demandé quel était le périmètre de l’étude des implantations des logements et quels étaient les objectifs approximatifs en nombre de logements.

Sur ces deux points je n’ai pas eu de réponse. La Région, l’Etat et l’OIN ORSA ont des objectifs en nombres de logements, il serait bien étonnant que le syndicat n’ait pas des indications sur le quota dévolu à la plaine. Actuellement il se refuse à donner la moindre fourchette. A une époque une étude diligentée par l’EPA ORSA donnait un objectif de 10 000 logements.  Depuis il nous a été assuré que cette étude était farfelue et ne correspondait pas aux objectifs de l’EPA ORSA.

Nous ne savons pas également si les études des intervenants concerne la plaine seulement ou si elles débordent sur d’autres territoires des 3 communes. Nous ne connaissons pas zones ou il est envisagé de construire des logements. La seule certitude c’est que les 3 communes sont d’accord pour urbaniser une partie de la plaine.

Comme disait une grand-mère quand c’est flou c’est qu’il y a un loup.

L’exposé n’a porté que sur la frange nord de la plaine le long de la zone des Antes. J’ai eu l’impression que l’on tâtait le terrain pour savoir quelle serait la largeur de la bande qui serait susceptible d’être urbanisée et avec quels types de bâtiments et logements.

J’ai senti monter un sentiment de méfiance de la part de la salle, qui a demandé un inventaire des friches et des possibilités de densification avant de projeter d’urbaniser la plaine.

Il est vrai que l’exercice de concertation du syndicat est difficile, mais j’ai eu sentiment de ne pas avoir les données pour porter un jugement. La réunion s’est terminée sans que l’on puisse en tirer des enseignements.

L’atelier sur l’eau et le ru de Rungis.

Après un exposé magistral sur l’intérêt des rus à ciel ouvert, l’atelier a été consacré en grande partie à la présentation de la remise à ciel ouvert du ru de Rungis sur tout son parcours.

Le projet prévoit aussi de déplacer vers l’ouest le cours actuel à ciel ouvert du ru pour l’éloigner de la colline Cacao. Ceci a étonné l’auditoire car cette partie vient d’être aménagée. Des personnes, sans doute mal intentionnées, ont demandé si ce n’était pas pour permettre de construire entre la colline et le ru. Bien sûr que non fut la réponse.

Toutes les parties enterrées seraient remises à l’air en enlevant les remblaies qui seraient utilisées pour vallonner l’espace. Ceci nécessiterait de déplacer des centaines de milliers de m3 de terres et de gravas. La possibilité de traiter et récupérer une partie de ceux-ci est évoquée.

Je me suis étonné que l’on n’envisage pas de faire courir le ru le long du talweg entre la route de Montjean et l’autoroute ce qui éviterait de déplacer des quantités importantes de remblaies. Je n’ai pas eu de réponse. Est-ce pour éloigner le ru des franges de l’espace dans une optique d’urbanisation ?

Les autres rus des Glaises et du Bois Charlet n’ont pas été pris en compte dans cette étude.

Le côté maximaliste rend cette étude  pas très crédible à mon avis.

 

JC Ciret

Président de l’APEPAW

Partager cet article

Repost 0
Published by apepaw - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil