Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par apepaw

La plaine sud de Wissous, qui constitue un espace naturel et agricole périurbain, s’étend sur  une surface comparable à celle de la plaine de Montjean et sur les trois communes de Wissous, Chilly Mazarin et Morangis. Elle est protégée actuellement de l’urbanisation par le SDRIF toujours en vigueur mais qui vient de subir une première modification dangereuse suite aux accords entre l’Etat et la Région. Les collectivités pourront se référer soit au SDRIF actuel soit au nouveau, pas encore publié par le Conseil d’Etat, selon leurs ‘intérêts’. Malheureusement ces ‘intérêts’ ne sont pas toujours  ceux de l’environnement et du cadre de vie.

Le nouveau SDRIF donne la possibilité aux collectivités locales d’urbaniser une grande partie de la plaine sud de Wissous. De plus la suppression en pratique de la zone C du Plan d’Exposition au Bruit (PEB) de l’aéroport d’Orly et la réduction de la zone B prévue par le nouveau PEB en instance d’être adoptée va permettre de rendre urbanisable une centaine d’hectares de terres agricoles et naturelles. Si toutes ces possibilités d’urbanisation sont mises en œuvre c’est la disparition de l’agriculture périurbaine et l’impossibilité de sa mutation en agriculture de proximité et de maraichage. La Commission Consultative de l’Environnement de l’aéroport d’Orly a donné un avis favorable à cette réduction drastique du PEB sous l’impulsion naturellement du lobby des maires dont le notre. En tant que membre de cette commission j’ai personnellement voté contre car en plus du danger qu’il représente pour l’environnement les espaces naturels et le patrimoine ancien en particulier à Wissous, le nouveau PEB va permettre de construire dans des zones de bruit.

Les communes environnantes comme celle de Wissous attendent l’adoption officielle du nouveau SDRIF et du nouveau PEB pour modifier leurs Plan Local d’Urbanisme (PLU) afin de profiter des nouvelles possibilités d’urbanisation qu’ils donnent.

La population doit être attentive si elle ne désire pas que cette plaine sud soit couverte de constructions diverses. Cet espace naturel est déjà bien malmené par des activités à fortes nuisances et par une importante implantation en dur de forains, installées illégalement avec la passivité des collectivités locales.

Nous ne connaissons pas les intentions des trois communes aussi nous leur avons écrit pour leur suggérer de créer un syndicat intercommunal semblable à celui de la plaine de Montjean.

Ce syndicat devrait permettre d’élaborer un projet commun pour cette plaine, qui  nous l’espérons aura pour but de la préserver de disparition et de lui conserver sa vocation agricole et naturelle. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article