Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 01:18


Le Lden est le nouvel indice de bruit qui remplace l’indice phonique anciennement utilisé et qui détermine les limites des zones de bruit des Plans d’Exposition aux Bruit des aéroports.

Ceux-ci sont définis à partir des prévisions de développement de l’activité aérienne, de l’extension prévisible des infrastructures et des procédures aériennes des zones diversement exposées au bruit engendré par les aéronefs.

Le nouvel indice Lden (Leq day, evening, night) est un indicateur calculant un volume de bruit global (moyen) avec une pondération spécifique pour les périodes de jour, de soirée et de nuit. Il est objet de critique mais est meilleur que l’ancien.

Lden = 10 log (1/24 (12 * 10 Leq journée/10 + 4 * 10 (Leq soirée + 5) / 10 + 8 * 10 Leq nuit + 10)10) )

Les Leq sont les niveaux en dB(A) de bruit moyen de jour (entre 6h et 18h), de soirée (entre 18h et 22h) et de nuit (entre 22h et 6h)

Si un seul avion produisant un niveau de bruit de 85 dB passe dans la période de nuit il donnera un Leq de 46 dB. Pour10 avions identiques pendant la même période le Leq sera de 56 DB et il faudra 1000 avions pour passer à un Leq de 76 dB.


PEB d’Orly actuel de 1975 ne comporte que 3 zones A, B, et C.
Les nouveaux PEB, comme cela est le cas de l’aéroport Charles de Gaule, comportent une zone D dans laquelle il est possible de construire à condition de respecter des règles d’isolation phonique.

Le projet de PEB pour Orly de la DGAC comportait donc 4 zones.

La zone A, ayant pour limite inférieure un Lden de 70 dB

Pour la zone B, il est proposé à la CCE les limites suivantes : Lden de 65, 64, 63 ou 62 dB

Pour la zone C les propositions étaient Lden de 57, 56, 55 dB

La zone D a pour limite un Lden de 50 dB
Une étude rapide de l’impact de ce projet pour Wissous, montre que le choix des limites inférieures pour les zones B et C ne changerait pas grand chose, à la situation actuelle. Par contre le choix d’un Lden de 65, comme l’a fait la Commission Consultative de l’Environnement de l’Aéroport d’Orly, rendrait constructibles des secteurs actuellement en zone B et C en particulier au nord du village (domaine de Château Gaillard, legs Dhommé ...) et ouvrirait à l’urbanisation une centaine d’ha de terres agricoles et d’espaces naturels. Il en serait terminé de l’aspect village et de la ruralité de Wissous.

L’amendement Gonzales, a supprimé de fait la zone C, et permettra à part l’extrême est du village, de construire des logements dans tout Wissous en particulier dans le secteur des Hauts de Wissous et dans la plus grande partie de celui de Villemilan après modification du PLU. La zone C est supprimée mais pas son périmètre (sic). L’amendement spécifie : « une augmentation de la capacité de logements et de population à l’intérieur de ces secteurs (ex zone C) est autorisée dans les limites définies dans l’acte de création de ces secteurs ou dans une décision modificatrice prise dans les mêmes formes »

La partie soulignée est ténébreuse. Qui crée les secteurs pour logements ? Est-ce au moment de l’établissement du PEB ? Qui prend la décision modificatrice et de quelles formes il est question ?

On voit donc combien la modification du PLU annoncée par la municipalité prendrait une grande importance. Il faudra sans doute plus qu’une modification, mais certainement une refonte complète du PLU. Les dangers pour l’environnement et le cadre de vie seront énormes, car la pression des promoteurs et de la CAHB se fera encore plus forte.

L’APEPAW conscient du danger mortel pour l’environnement de Wissous que représenterait le choix d’un Lden de 65 pour la zone B de bruit du futur PEB, mobilisera toutes ses forces pour qu’il ne soit pas adopté par les autorités. La commune de Wissous, comme toutes celles désireuses de construire dans les zones de bruit a fait malheureusement un choix différent.



Jean-Claude CIRET
Président de l’APEPAW



. PEB d’Orly actuel de 1975 ne comporte que 3 zones A, B, et C.
Les nouveaux PEB, comme cela est le cas de l’aéroport Charles de Gaule, comportent une zone D dans laquelle il est possible de construire à condition de respecter des règles d’isolation phonique.

Le projet de PEB pour Orly de la DGAC comportait donc 4 zones.

La zone A, ayant pour limite inférieure un Lden de 70 dB

Pour la zone B, il est proposé à la CCE les limites suivantes : Lden de 65, 64, 63 ou 62 dB

Pour la zone C les propositions étaient Lden de 57, 56, 55 dB

La zone D a pour limite un Lden de 50 dB
Une étude rapide de l’impact de ce projet pour Wissous, montre que le choix des limites inférieures pour les zones B et C ne changerait pas grand chose, à la situation actuelle. Par contre le choix d’un Lden de 65, comme l’a fait la Commission Consultative de l’Environnement de l’Aéroport d’Orly, rendrait constructibles des secteurs actuellement en zone B et C en particulier au nord du village (domaine de Château Gaillard, legs Dhommé ...) et ouvrirait à l’urbanisation une centaine d’ha de terres agricoles et d’espaces naturels. Il en serait terminé de l’aspect village et de la ruralité de Wissous.

L’amendement Gonzales, a supprimé de fait la zone C, et permettra à part l’extrême est du village, de construire des logements dans tout Wissous en particulier dans le secteur des Hauts de Wissous et dans la plus grande partie de celui de Villemilan après modification du PLU. La zone C est supprimée mais pas son périmètre (sic). L’amendement spécifie : « une augmentation de la capacité de logements et de population à l’intérieur de ces secteurs (ex zone C) est autorisée dans les limites définies dans l’acte de création de ces secteurs ou dans une décision modificatrice prise dans les mêmes formes »

La partie soulignée est ténébreuse. Qui crée les secteurs pour logements ? Est-ce au moment de l’établissement du PEB ? Qui prend la décision modificatrice et de quelles formes il est question ?

On voit donc combien la modification du PLU annoncée par la municipalité prendrait une grande importance. Il faudra sans doute plus qu’une modification, mais certainement une refonte complète du PLU. Les dangers pour l’environnement et le cadre de vie seront énormes, car la pression des promoteurs et de la CAHB se fera encore plus forte.

L’APEPAW conscient du danger mortel pour l’environnement de Wissous que représenterait le choix d’un Lden de 65 pour la zone B de bruit du futur PEB, mobilisera toutes ses forces pour qu’il ne soit pas adopté par les autorités. La commune de Wissous, comme toutes celles désireuses de construire dans les zones de bruit a fait malheureusement un choix différent.



Jean-Claude CIRET
Président de l’APEPAW

Divers : DEFINITION DE L'INDICE Lden
Posté par JC_Ciret le 23/11/2010 10:31:52 (205 lecturesArticles du même auteur

QU’EST CE LE Lden ?

Partager cet article

Repost 0
Published by apepaw
commenter cet article

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil