Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 14:20

Wissous le 4 février 2013

 

RECUPERATION, DESINFORMATIONS MUNICIPALES

I

Nous sommes heureux d’apprendre que Wissous aura enfin le Très Haut Débit en 2017, mais le maire dans Wissous Mag a menti en prétendant que c’est à l’initiative de la Municipalité qu’une pétition a été organisée pour réclamer auprès des décideurs la mise en place de Très Haut Débit dans la commune. On approche des élections municipales mais cela n’excuse pas une telle récupération.

Depuis de nombreuses années la population se plaignait de la lenteur du ‘Haut Débit’ dans la commune et rien n’était entrepris pour que  la situation évolue. Afin de faire bouger les choses   l’idée d’une pétition a été lancée par le Conseil Consultatif du Quartier  (CCQ) de Montjean le premier juillet 2010 dans un message envoyé à tous les responsables des CCQ de la commune.

Un Collectif des CCQ a été créé. Il a rédigé la pétition au début de décembre 2010 et a envoyé un courrier au maire de Wissous pour l’informer en lui demandant de soutenir l’action des CCQ. A partir de ce moment il est apparu que la Municipalité voulait reprendre à son compte cette démarche et en dessaisir le Collectif.

Malgré tout la pétition a été lancée et le porte à porte des responsables des CCQ a commencé au début de 2011. La Municipalité a réclamé alors la remise des pétitions et n’a pas répondu aux demandes de rencontre du Collectif qui désirait être associé à l’utilisation de cette pétition qu’il avait lancée, organisée et mise en œuvre. L’action de la Municipalité a créé une scission au sein du Collectif, certains CCQ acceptant la main mise sur la pétition par la Municipalité.

 Le maire a refusé de prendre en considération le Collectif et lui a interdit de se réunir. Pour lui les membres des CCQ n’étaient plus que de vulgaires collecteurs de signatures.

L’attitude récupératrice de la Municipalité a stoppé malheureusement l’opération au mois de mai 2011 alors que 1208 signatures avaient été collectées par les CCQ. Certaines ont été remises à la Mairie.

Par la faute du maire, cette pétition a été sabotée, alors qu’elle était partie pour être un succès comme celle réussie par les CCQ contre la bretelle d’autoroute.

Les CCQ, à l’initiative de l’action pour le Très Haut Débit à Wissous sont complètement ‘oubliés’ volontairement  par le maire. ». C’est faire une injure à tous ceux qui ont passé des heures et des heures à collecter une par une les signatures. Cette attitude n’est pas digne pour quelqu’un qui ose en plus prétendre être un partisan de la concertation et écrire qu’il a « un esprit de rassemblement et d’unité ». La politique mise en œuvre est basée sur la manipulation et la division.

II

Autre bonne nouvelle, la Municipalité a enfin engagé la procédure pour supprimer les feux route de Montjean en implantant un ovoïde auprès du pont de chemin de fer pour les circulations douces.

Depuis de nombreuses années le Comité de Quartier des Glaises, l’APEPAW, et le Conseil Consultatif de Montjean demandent l’implantation de cet ovoïde. La Municipalité a fait la sourde oreille jusqu’à maintenant. Mieux vaut tard que jamais.  L’APEPAW qui était en contact avec Réseau Ferré de France (RFF) depuis une dizaine années, savait que celui-ci attendait la demande de la commune pour entreprendre l’étude.

Dans l’article de Wissous Mag consacré à ce projet la Municipalité omet de préciser que la commune  peut prétendre à des subventions importantes ce qui laissera qu’une faible charge à la commune. Elle peut demander aussi à une aide de la CAHB qui lui a bien attribué généreusement 450 000 euros pour réaliser une moitié de piste cyclable sans véritable utilité chemin de la Vallée.

III

La concertation, le rassemblement, l’unité, prônés par la Municipalité, se manifestent d’une façon éclatante par son projet d’exposition « WISSOUS D’HIER » consacrée aux cartes postales anciennes de la commune.   Bien entendu l’APEPAW n’a pas été ni consultée, ni informée.  La Municipalité fait comme si elle ne savait pas que l’association avait présentée une exposition de cartes postales ancienne de Wissous à la Grange aux Dimes voilà plus de 10 ans qui avait attiré un millier de visiteurs. Elle ignore aussi que l’APEPAW a édité deux monographies sur Wissous à base de cartes postales anciennes.

Notre association a répertorié pendant 10 ans la quasi-totalité des cartes postales anciennes consacrées à Wissous jusqu’à 1939. Elle a annoncé en janvier 2012 son intention de réaliser un DVD qui les rassemblera. Celui-ci est en voie de création et verra le jour avant la fin de l’année.

 

 

 

Wissous le 4 février 2013

 

RECUPERATION, DESINFORMATIONS MUNICIPALES

I

Nous sommes heureux d’apprendre que Wissous aura enfin le Très Haut Débit en 2017, mais le maire dans Wissous Mag a menti en prétendant que c’est à l’initiative de la Municipalité qu’une pétition a été organisée pour réclamer auprès des décideurs la mise en place de Très Haut Débit dans la commune. On approche des élections municipales mais cela n’excuse pas une telle récupération.

Depuis de nombreuses années la population se plaignait de la lenteur du ‘Haut Débit’ dans la commune et rien n’était entrepris pour que  la situation évolue. Afin de faire bouger les choses   l’idée d’une pétition a été lancée par le Conseil Consultatif du Quartier  (CCQ) de Montjean le premier juillet 2010 dans un message envoyé à tous les responsables des CCQ de la commune.

Un Collectif des CCQ a été créé. Il a rédigé la pétition au début de décembre 2010 et a envoyé un courrier au maire de Wissous pour l’informer en lui demandant de soutenir l’action des CCQ. A partir de ce moment il est apparu que la Municipalité voulait reprendre à son compte cette démarche et en dessaisir le Collectif.

Malgré tout la pétition a été lancée et le porte à porte des responsables des CCQ a commencé au début de 2011. La Municipalité a réclamé alors la remise des pétitions et n’a pas répondu aux demandes de rencontre du Collectif qui désirait être associé à l’utilisation de cette pétition qu’il avait lancée, organisée et mise en œuvre. L’action de la Municipalité a créé une scission au sein du Collectif, certains CCQ acceptant la main mise sur la pétition par la Municipalité.

 Le maire a refusé de prendre en considération le Collectif et lui a interdit de se réunir. Pour lui les membres des CCQ n’étaient plus que de vulgaires collecteurs de signatures.

L’attitude récupératrice de la Municipalité a stoppé malheureusement l’opération au mois de mai 2011 alors que 1208 signatures avaient été collectées par les CCQ. Certaines ont été remises à la Mairie.

Par la faute du maire, cette pétition a été sabotée, alors qu’elle était partie pour être un succès comme celle réussie par les CCQ contre la bretelle d’autoroute.

Les CCQ, à l’initiative de l’action pour le Très Haut Débit à Wissous sont complètement ‘oubliés’ volontairement  par le maire. ». C’est faire une injure à tous ceux qui ont passé des heures et des heures à collecter une par une les signatures. Cette attitude n’est pas digne pour quelqu’un qui ose en plus prétendre être un partisan de la concertation et écrire qu’il a « un esprit de rassemblement et d’unité ». La politique mise en œuvre est basée sur la manipulation et la division.

II

Autre bonne nouvelle, la Municipalité a enfin engagé la procédure pour supprimer les feux route de Montjean en implantant un ovoïde auprès du pont de chemin de fer pour les circulations douces.

Depuis de nombreuses années le Comité de Quartier des Glaises, l’APEPAW, et le Conseil Consultatif de Montjean demandent l’implantation de cet ovoïde. La Municipalité a fait la sourde oreille jusqu’à maintenant. Mieux vaut tard que jamais.  L’APEPAW qui était en contact avec Réseau Ferré de France (RFF) depuis une dizaine années, savait que celui-ci attendait la demande de la commune pour entreprendre l’étude.

Dans l’article de Wissous Mag consacré à ce projet la Municipalité omet de préciser que la commune  peut prétendre à des subventions importantes ce qui laissera qu’une faible charge à la commune. Elle peut demander aussi à une aide de la CAHB qui lui a bien attribué généreusement 450 000 euros pour réaliser une moitié de piste cyclable sans véritable utilité chemin de la Vallée.

III

La concertation, le rassemblement, l’unité, prônés par la Municipalité, se manifestent d’une façon éclatante par son projet d’exposition « WISSOUS D’HIER » consacrée aux cartes postales anciennes de la commune.   Bien entendu l’APEPAW n’a pas été ni consultée, ni informée.  La Municipalité fait comme si elle ne savait pas que l’association avait présentée une exposition de cartes postales ancienne de Wissous à la Grange aux Dimes voilà plus de 10 ans qui avait attiré un millier de visiteurs. Elle ignore aussi que l’APEPAW a édité deux monographies sur Wissous à base de cartes postales anciennes.

Notre association a répertorié pendant 10 ans la quasi-totalité des cartes postales anciennes consacrées à Wissous jusqu’à 1939. Elle a annoncé en janvier 2012 son intention de réaliser un DVD qui les rassemblera. Celui-ci est en voie de création et verra le jour avant la fin de l’année.

 

 

 

Wissous le 4 février 2013

 

RECUPERATION, DESINFORMATIONS MUNICIPALES

I

Nous sommes heureux d’apprendre que Wissous aura enfin le Très Haut Débit en 2017, mais le maire dans Wissous Mag a menti en prétendant que c’est à l’initiative de la Municipalité qu’une pétition a été organisée pour réclamer auprès des décideurs la mise en place de Très Haut Débit dans la commune. On approche des élections municipales mais cela n’excuse pas une telle récupération.

Depuis de nombreuses années la population se plaignait de la lenteur du ‘Haut Débit’ dans la commune et rien n’était entrepris pour que  la situation évolue. Afin de faire bouger les choses   l’idée d’une pétition a été lancée par le Conseil Consultatif du Quartier  (CCQ) de Montjean le premier juillet 2010 dans un message envoyé à tous les responsables des CCQ de la commune.

Un Collectif des CCQ a été créé. Il a rédigé la pétition au début de décembre 2010 et a envoyé un courrier au maire de Wissous pour l’informer en lui demandant de soutenir l’action des CCQ. A partir de ce moment il est apparu que la Municipalité voulait reprendre à son compte cette démarche et en dessaisir le Collectif.

Malgré tout la pétition a été lancée et le porte à porte des responsables des CCQ a commencé au début de 2011. La Municipalité a réclamé alors la remise des pétitions et n’a pas répondu aux demandes de rencontre du Collectif qui désirait être associé à l’utilisation de cette pétition qu’il avait lancée, organisée et mise en œuvre. L’action de la Municipalité a créé une scission au sein du Collectif, certains CCQ acceptant la main mise sur la pétition par la Municipalité.

 Le maire a refusé de prendre en considération le Collectif et lui a interdit de se réunir. Pour lui les membres des CCQ n’étaient plus que de vulgaires collecteurs de signatures.

L’attitude récupératrice de la Municipalité a stoppé malheureusement l’opération au mois de mai 2011 alors que 1208 signatures avaient été collectées par les CCQ. Certaines ont été remises à la Mairie.

Par la faute du maire, cette pétition a été sabotée, alors qu’elle était partie pour être un succès comme celle réussie par les CCQ contre la bretelle d’autoroute.

Les CCQ, à l’initiative de l’action pour le Très Haut Débit à Wissous sont complètement ‘oubliés’ volontairement  par le maire. ». C’est faire une injure à tous ceux qui ont passé des heures et des heures à collecter une par une les signatures. Cette attitude n’est pas digne pour quelqu’un qui ose en plus prétendre être un partisan de la concertation et écrire qu’il a « un esprit de rassemblement et d’unité ». La politique mise en œuvre est basée sur la manipulation et la division.

II

Autre bonne nouvelle, la Municipalité a enfin engagé la procédure pour supprimer les feux route de Montjean en implantant un ovoïde auprès du pont de chemin de fer pour les circulations douces.

Depuis de nombreuses années le Comité de Quartier des Glaises, l’APEPAW, et le Conseil Consultatif de Montjean demandent l’implantation de cet ovoïde. La Municipalité a fait la sourde oreille jusqu’à maintenant. Mieux vaut tard que jamais.  L’APEPAW qui était en contact avec Réseau Ferré de France (RFF) depuis une dizaine années, savait que celui-ci attendait la demande de la commune pour entreprendre l’étude.

Dans l’article de Wissous Mag consacré à ce projet la Municipalité omet de préciser que la commune  peut prétendre à des subventions importantes ce qui laissera qu’une faible charge à la commune. Elle peut demander aussi à une aide de la CAHB qui lui a bien attribué généreusement 450 000 euros pour réaliser une moitié de piste cyclable sans véritable utilité chemin de la Vallée.

III

La concertation, le rassemblement, l’unité, prônés par la Municipalité, se manifestent d’une façon éclatante par son projet d’exposition « WISSOUS D’HIER » consacrée aux cartes postales anciennes de la commune.   Bien entendu l’APEPAW n’a pas été ni consultée, ni informée.  La Municipalité fait comme si elle ne savait pas que l’association avait présentée une exposition de cartes postales ancienne de Wissous à la Grange aux Dimes voilà plus de 10 ans qui avait attiré un millier de visiteurs. Elle ignore aussi que l’APEPAW a édité deux monographies sur Wissous à base de cartes postales anciennes.

Notre association a répertorié pendant 10 ans la quasi-totalité des cartes postales anciennes consacrées à Wissous jusqu’à 1939. Elle a annoncé en janvier 2012 son intention de réaliser un DVD qui les rassemblera. Celui-ci est en voie de création et verra le jour avant la fin de l’année.

 

 

 

Wissous le 4 février 2013

 

RECUPERATION, DESINFORMATIONS MUNICIPALES

I

Nous sommes heureux d’apprendre que Wissous aura enfin le Très Haut Débit en 2017, mais le maire dans Wissous Mag a menti en prétendant que c’est à l’initiative de la Municipalité qu’une pétition a été organisée pour réclamer auprès des décideurs la mise en place de Très Haut Débit dans la commune. On approche des élections municipales mais cela n’excuse pas une telle récupération.

Depuis de nombreuses années la population se plaignait de la lenteur du ‘Haut Débit’ dans la commune et rien n’était entrepris pour que  la situation évolue. Afin de faire bouger les choses   l’idée d’une pétition a été lancée par le Conseil Consultatif du Quartier  (CCQ) de Montjean le premier juillet 2010 dans un message envoyé à tous les responsables des CCQ de la commune.

Un Collectif des CCQ a été créé. Il a rédigé la pétition au début de décembre 2010 et a envoyé un courrier au maire de Wissous pour l’informer en lui demandant de soutenir l’action des CCQ. A partir de ce moment il est apparu que la Municipalité voulait reprendre à son compte cette démarche et en dessaisir le Collectif.

Malgré tout la pétition a été lancée et le porte à porte des responsables des CCQ a commencé au début de 2011. La Municipalité a réclamé alors la remise des pétitions et n’a pas répondu aux demandes de rencontre du Collectif qui désirait être associé à l’utilisation de cette pétition qu’il avait lancée, organisée et mise en œuvre. L’action de la Municipalité a créé une scission au sein du Collectif, certains CCQ acceptant la main mise sur la pétition par la Municipalité.

 Le maire a refusé de prendre en considération le Collectif et lui a interdit de se réunir. Pour lui les membres des CCQ n’étaient plus que de vulgaires collecteurs de signatures.

L’attitude récupératrice de la Municipalité a stoppé malheureusement l’opération au mois de mai 2011 alors que 1208 signatures avaient été collectées par les CCQ. Certaines ont été remises à la Mairie.

Par la faute du maire, cette pétition a été sabotée, alors qu’elle était partie pour être un succès comme celle réussie par les CCQ contre la bretelle d’autoroute.

Les CCQ, à l’initiative de l’action pour le Très Haut Débit à Wissous sont complètement ‘oubliés’ volontairement  par le maire. ». C’est faire une injure à tous ceux qui ont passé des heures et des heures à collecter une par une les signatures. Cette attitude n’est pas digne pour quelqu’un qui ose en plus prétendre être un partisan de la concertation et écrire qu’il a « un esprit de rassemblement et d’unité ». La politique mise en œuvre est basée sur la manipulation et la division.

II

Autre bonne nouvelle, la Municipalité a enfin engagé la procédure pour supprimer les feux route de Montjean en implantant un ovoïde auprès du pont de chemin de fer pour les circulations douces.

Depuis de nombreuses années le Comité de Quartier des Glaises, l’APEPAW, et le Conseil Consultatif de Montjean demandent l’implantation de cet ovoïde. La Municipalité a fait la sourde oreille jusqu’à maintenant. Mieux vaut tard que jamais.  L’APEPAW qui était en contact avec Réseau Ferré de France (RFF) depuis une dizaine années, savait que celui-ci attendait la demande de la commune pour entreprendre l’étude.

Dans l’article de Wissous Mag consacré à ce projet la Municipalité omet de préciser que la commune  peut prétendre à des subventions importantes ce qui laissera qu’une faible charge à la commune. Elle peut demander aussi à une aide de la CAHB qui lui a bien attribué généreusement 450 000 euros pour réaliser une moitié de piste cyclable sans véritable utilité chemin de la Vallée.

III

La concertation, le rassemblement, l’unité, prônés par la Municipalité, se manifestent d’une façon éclatante par son projet d’exposition « WISSOUS D’HIER » consacrée aux cartes postales anciennes de la commune.   Bien entendu l’APEPAW n’a pas été ni consultée, ni informée.  La Municipalité fait comme si elle ne savait pas que l’association avait présentée une exposition de cartes postales ancienne de Wissous à la Grange aux Dimes voilà plus de 10 ans qui avait attiré un millier de visiteurs. Elle ignore aussi que l’APEPAW a édité deux monographies sur Wissous à base de cartes postales anciennes.

Notre association a répertorié pendant 10 ans la quasi-totalité des cartes postales anciennes consacrées à Wissous jusqu’à 1939. Elle a annoncé en janvier 2012 son intention de réaliser un DVD qui les rassemblera. Celui-ci est en voie de création et verra le jour avant la fin de l’année.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil