Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 23:21

Wissous le 8 juillet 2012

 

Réseau Ferré de France enterre la ligne enterrée Massy/Valenton

 

Après plusieurs mois de consultation de la population RFF lors d’une réunion d’information, qui s’est tenue le 2 juillet 2012 à Antony, a annoncé sa décision de maintenir son projet de modifications de la partie ouest de la ligne Massy/Valenton et de rejeter les solutions enterrées demandées par l’APEPAW et les autres associations d’Antony.  La raison : « ces solutions entraîneraient une interruption trop importante du trafic TGV et RER C ». Cette justification, pour refuser la solution de l’APEPAW,  n’est  valable que si RFF a l’intention de ne pas enterrer la future interconnexion sud LGV, car sinon cette interruption ne serait qu’avancée de quelques années. De plus la solution enterrée, phasage de l’interconnexion définitive,  supprimerait l’interruption de trafic due aux travaux décidés par RFF dans son projet Massy/Valenton et économiserait 100 millions d’euros pour une utilisation de quelques années à partir de 2017 …. à moins que l’on  nous mène en bateau. L’interconnexion sud n’est prévue maintenant que pour 2025 /2030. La date de sa réalisation est reculée naturellement pour justifier la solution provisoire qu’il faut amortir et qui risque fort de durer  longtemps, très longtemps …. 

 Pour amadouer les riverains, RFF a mis en avant les quelques améliorations de son projet en particulier concernant les protections phoniques non obligatoires et la suppression d’un passage à niveau à Antony*.  Il est bien évident que c’était prévu pour faire passer le projet  et justifier la concertation.

Le maire d’Antony et Jacques Picard le représentant du Conseil Régional ont soutenu vigoureusement le projet de RFF. Pour J. Picard ce projet est justifié par le doublement du trafic du RER C entre Pont de Rungis et Massy. Il ajoute que les riverains des transports ferroviaires depuis que ceux-ci existent en région parisienne subissent ce genre de nuisance. Est-ce à dire qu’en 2012 les populations ne doivent pas être mieux traitées qu’en 1900.

L’APEPAW et toutes les associations d’Antony ont manifesté leur opposition à la solution de RFF et réclamé l’enfouissement de la ligne.

On voit s’éloigner l’ouverture de la gare de Wissous et le projet de trams-trains sur la ligne C que seule la réalisation de l’interconnexion sud rendra possibles.

Habitants de Wissous vous êtes condamnés pendant encore très longtemps à  vous contenter de voir passer les trains et à subir leurs nuisances.

Eliane Poujol, conseillère municipale représentant le maire de Wissous, s’est félicitée que RFF ait pris en compte les demandes formulées par la municipalité et les riverains concernant les protections phoniques non prévues dans le projet initial. Elle regrette qu’elles ne soient pas prévues au niveau du    quartier de St Eloi.

Pour elle la seule solution satisfaisante est l’interconnexion sud enterrée. Elle craint que le projet Massy/Valenton tel que prévu par RFF ne retarde considérablement la réalisation de cette interconnexion.

Le président de l’APEPAW s’est étonné qu’après ne nombreux mois de concertation sur le projet de l’interconnexion sud et alors que la quasi-totalité des avis s’opposait à la solution B ( en grande partie en aérien) celle-ci soit maintenue dans les études à venir. RFF répond que le gouvernement  a désiré conserver cette solution économique  comme possibilité.

Une enquête publique sur le projet de RFF se déroulera en 2013, avec sans doute un début des travaux en 2014 pour une mise en service en 2017.

                                                                                                                              Jean-Claude CIRET

                                                                                                                              Président de l’APEPAW

  • ·         La suppression du passage à niveau de Fontaine Michalon était obligatoire du fait de l’augmentation importante prévue du trafic  ce qui aurait entrainé une coupure de la circulation une grande partie de la journée.

 

Wissous le 8 juillet 2012

 

Réseau Ferré de France enterre la ligne enterrée Massy/Valenton

 

Après plusieurs mois de consultation de la population RFF lors d’une réunion d’information, qui s’est tenue le 2 juillet 2012 à Antony, a annoncé sa décision de maintenir son projet de modifications de la partie ouest de la ligne Massy/Valenton et de rejeter les solutions enterrées demandées par l’APEPAW et les autres associations d’Antony.  La raison : « ces solutions entraîneraient une interruption trop importante du trafic TGV et RER C ». Cette justification, pour refuser la solution de l’APEPAW,  n’est  valable que si RFF a l’intention de ne pas enterrer la future interconnexion sud LGV, car sinon cette interruption ne serait qu’avancée de quelques années. De plus la solution enterrée, phasage de l’interconnexion définitive,  supprimerait l’interruption de trafic due aux travaux décidés par RFF dans son projet Massy/Valenton et économiserait 100 millions d’euros pour une utilisation de quelques années à partir de 2017 …. à moins que l’on  nous mène en bateau. L’interconnexion sud n’est prévue maintenant que pour 2025 /2030. La date de sa réalisation est reculée naturellement pour justifier la solution provisoire qu’il faut amortir et qui risque fort de durer  longtemps, très longtemps …. 

 Pour amadouer les riverains, RFF a mis en avant les quelques améliorations de son projet en particulier concernant les protections phoniques non obligatoires et la suppression d’un passage à niveau à Antony*.  Il est bien évident que c’était prévu pour faire passer le projet  et justifier la concertation.

Le maire d’Antony et Jacques Picard le représentant du Conseil Régional ont soutenu vigoureusement le projet de RFF. Pour J. Picard ce projet est justifié par le doublement du trafic du RER C entre Pont de Rungis et Massy. Il ajoute que les riverains des transports ferroviaires depuis que ceux-ci existent en région parisienne subissent ce genre de nuisance. Est-ce à dire qu’en 2012 les populations ne doivent pas être mieux traitées qu’en 1900.

L’APEPAW et toutes les associations d’Antony ont manifesté leur opposition à la solution de RFF et réclamé l’enfouissement de la ligne.

On voit s’éloigner l’ouverture de la gare de Wissous et le projet de trams-trains sur la ligne C que seule la réalisation de l’interconnexion sud rendra possibles.

Habitants de Wissous vous êtes condamnés pendant encore très longtemps à  vous contenter de voir passer les trains et à subir leurs nuisances.

Eliane Poujol, conseillère municipale représentant le maire de Wissous, s’est félicitée que RFF ait pris en compte les demandes formulées par la municipalité et les riverains concernant les protections phoniques non prévues dans le projet initial. Elle regrette qu’elles ne soient pas prévues au niveau du    quartier de St Eloi.

Pour elle la seule solution satisfaisante est l’interconnexion sud enterrée. Elle craint que le projet Massy/Valenton tel que prévu par RFF ne retarde considérablement la réalisation de cette interconnexion.

Le président de l’APEPAW s’est étonné qu’après ne nombreux mois de concertation sur le projet de l’interconnexion sud et alors que la quasi-totalité des avis s’opposait à la solution B ( en grande partie en aérien) celle-ci soit maintenue dans les études à venir. RFF répond que le gouvernement  a désiré conserver cette solution économique  comme possibilité.

Une enquête publique sur le projet de RFF se déroulera en 2013, avec sans doute un début des travaux en 2014 pour une mise en service en 2017.

                                                                                                                              Jean-Claude CIRET

                                                                                                                              Président de l’APEPAW

  • La suppression du passage à niveau de Fontaine Michalon était obligatoire du fait de l’augmentation importante prévue du trafic  ce qui aurait entrainé une coupure de la circulation une grande partie de la journée.

 

Wissous le 8 juillet 2012

 

Réseau Ferré de France enterre la ligne enterrée Massy/Valenton

 

Après plusieurs mois de consultation de la population RFF lors d’une réunion d’information, qui s’est tenue le 2 juillet 2012 à Antony, a annoncé sa décision de maintenir son projet de modifications de la partie ouest de la ligne Massy/Valenton et de rejeter les solutions enterrées demandées par l’APEPAW et les autres associations d’Antony.  La raison : « ces solutions entraîneraient une interruption trop importante du trafic TGV et RER C ». Cette justification, pour refuser la solution de l’APEPAW,  n’est  valable que si RFF a l’intention de ne pas enterrer la future interconnexion sud LGV, car sinon cette interruption ne serait qu’avancée de quelques années. De plus la solution enterrée, phasage de l’interconnexion définitive,  supprimerait l’interruption de trafic due aux travaux décidés par RFF dans son projet Massy/Valenton et économiserait 100 millions d’euros pour une utilisation de quelques années à partir de 2017 …. à moins que l’on  nous mène en bateau. L’interconnexion sud n’est prévue maintenant que pour 2025 /2030. La date de sa réalisation est reculée naturellement pour justifier la solution provisoire qu’il faut amortir et qui risque fort de durer  longtemps, très longtemps …. 

 Pour amadouer les riverains, RFF a mis en avant les quelques améliorations de son projet en particulier concernant les protections phoniques non obligatoires et la suppression d’un passage à niveau à Antony*.  Il est bien évident que c’était prévu pour faire passer le projet  et justifier la concertation.

Le maire d’Antony et Jacques Picard le représentant du Conseil Régional ont soutenu vigoureusement le projet de RFF. Pour J. Picard ce projet est justifié par le doublement du trafic du RER C entre Pont de Rungis et Massy. Il ajoute que les riverains des transports ferroviaires depuis que ceux-ci existent en région parisienne subissent ce genre de nuisance. Est-ce à dire qu’en 2012 les populations ne doivent pas être mieux traitées qu’en 1900.

L’APEPAW et toutes les associations d’Antony ont manifesté leur opposition à la solution de RFF et réclamé l’enfouissement de la ligne.

On voit s’éloigner l’ouverture de la gare de Wissous et le projet de trams-trains sur la ligne C que seule la réalisation de l’interconnexion sud rendra possibles.

Habitants de Wissous vous êtes condamnés pendant encore très longtemps à  vous contenter de voir passer les trains et à subir leurs nuisances.

Eliane Poujol, conseillère municipale représentant le maire de Wissous, s’est félicitée que RFF ait pris en compte les demandes formulées par la municipalité et les riverains concernant les protections phoniques non prévues dans le projet initial. Elle regrette qu’elles ne soient pas prévues au niveau du    quartier de St Eloi.

Pour elle la seule solution satisfaisante est l’interconnexion sud enterrée. Elle craint que le projet Massy/Valenton tel que prévu par RFF ne retarde considérablement la réalisation de cette interconnexion.

Le président de l’APEPAW s’est étonné qu’après ne nombreux mois de concertation sur le projet de l’interconnexion sud et alors que la quasi-totalité des avis s’opposait à la solution B ( en grande partie en aérien) celle-ci soit maintenue dans les études à venir. RFF répond que le gouvernement  a désiré conserver cette solution économique  comme possibilité.

Une enquête publique sur le projet de RFF se déroulera en 2013, avec sans doute un début des travaux en 2014 pour une mise en service en 2017.

                                                                                                                              Jean-Claude CIRET

                                                                                                                              Président de l’APEPAW

  • La suppression du passage à niveau de Fontaine Michalon était obligatoire du fait de l’augmentation importante prévue du trafic  ce qui aurait entrainé une coupure de la circulation une grande partie de la journée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by apepaw - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil