Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 01:13

 

Choisir un Lden de 65 c’est donner la possibilité aux collectivités et aménageurs d’urbaniser environ 1000 ha actuellement protégés autour de l’aéroport d’Orly et constitués en grande partie de terres agricoles et d’espaces naturels. 

Les conséquences sont donc :
- la densification autour de l’aéroport, l’implantation de populations sans doutes modestes dans les zones de bruit, la dégradation de l’environnement et des conditions de vie des populations déjà présentes.
- la disparition d’espaces naturels, et des terres agricoles ce qui condamne les cultures périurbaines et de proximité. 
- de créer une différence énorme entre les zones du PEB et du PGS à tel point que la première couvrira 3000 logements et la seconde 40000. C’est incohérent et il est à craindre que l’on s’orientera vers une possibilité d’aide à l’insonorisation que pour les 3000 logements. 
- des menaces sérieuses sur le patrimoine ancien dont la pérennité était en sorte protégée par l’impossibilité de densifier. Maintenant il sera intéressant financièrement de détruire l’existant pour construire du neuf en augmentant considérablement la population. Il est possible de réhabiliter l’ancien actuellement mais cela n’intéresse pas car il n’y a pas de plus value. 



Les associations qui prêtent la main à cette opération orchestrée par les maires aménageurs * se discréditent et renient leurs raisons d’être. Elles bafouent leurs objectifs et leurs déclarations :

- arrêt de la densification
- protection de la population contre le bruit. Comment une association peut prétendre protéger la population contre le bruit en favorisant son implantation dans les zones de bruit ?
- protection des espaces naturels et agricoles




Le choix d’un Lden 65 est en opposition frontale avec les objectifs et la raison d’être de l’APEPAW (conservation des espaces agricoles et du patrimoine ancien) figurant dans ses statuts, c’est pourquoi l’association ne pourra en aucun cas se prononcer sur cette valeur. 

Jean-Claude CIRET
Président de l’APEPAW

*
L’argument des maires est d’affirmer que les zones de bruits les empêchent de réhabiliter l’immobilier ancien. Ceci est un faux prétexte car toutes sortes de mesures et d’aides sont à la disposition des communes pour valoriser l’habitat, les commerces, le cadre de vie, pour améliorer la situation des logements pour les jeunes ménages, des personnes âgées et à faible revenus en y intégrant ceux du Plan Local d’Urbanisme. 
Il est possible dans certains cas de lancer une étude de mise en place d’une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysagé (ZPPAUP).
Des aides peuvent venir également de :
- l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)
- La Prime à l’Amélioration de l’Habitat (PAH)
- Rachats de baux par les opérateurs (HLM, promoteurs, associations ...)
- Mise en place par arrêté d’un Programme d’Intérêt Général (PIG)
- Convention ville/propriétaires donnant la possibilité d’aides communales
- Convention Commune/Etat/ANAH pour la mise en place d’une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH)

Pour cela naturellement, il faut avoir le souci de sauvegarder le patrimoine, et pas celui uniquement de la facilité qui est de détruire pour faire du neuf et densifier l’urbanisation des zones de bruit

Divers : POURQUOI L'APEPAW EST CONTRE UN Lden de 65
Posté par JC_Ciret le 16/11/2010 17:21:39 (132 lecturesArticles du même auteur

POURQUOI L’APEPAW EST CONTRE UN Lden DE 65 POUR LE PEB d’ORLY

Partager cet article

Repost 0
Published by apepaw - dans Activités
commenter cet article

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil