Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 11:18

Proposition APEPAW pour MontjeanProposition APEPAW pour MontjeanREPONSE DE L’APEPAW AU TRACT DU COLLECTIF DE MONTJEAN

 

Historique : Ce texte ci-dessous a été rédigé il y a un an à la suite de la publication d’une étude par le Collectif de Montjean dont un résumé vient d’être diffusé sous forme de tract à la population de Wissous.

L’APEPAW n’est pas en accord sur certaines propositions de cette étude.

A Wissous on se demande pourquoi l’APEPAW ne figure pas dans ce Collectif. Ses commentaires ci-dessous donnent la réponse. Notre association désire conserver son entière liberté ce qu’elle n’aurait plus eu à l’intérieur d’un Collectif dominé par les associations de Rungis qui en constituent l’essentiel.

L’étude de ce Collectif le démontre en privilégiant Rungis au détriment de Wissous.

L’APEPAW avait créé avec l’ARDEN de Rungis une association intercommunale de la plaine de Montjean, l’AISEM malheureusement actuellement en état de mort clinique.

D’anciens membres de l’AISEM ont préféré saborder celle-ci pour créer un Collectif qui avait les mêmes buts, mais qui était entièrement entre les mains des associations rungissoises.

L’APEPAW a participé au début aux activités de ce Collectif embryonnaire, mais a rapidement été mise en demeure d’adhérer au Collectif si elle voulait continuer à travailler avec celui-ci.

Le Collectif a refusé toute concertation et même tout contact avec l’APEPAW malgré les nombreux souhaits exprimés de celle-ci. L’APEPAW n’a donc aucunement été consultée pour l’élaboration de l’étude et naturellement du tract qu’elle a découvert comme vous. Elle peut se démarquer de ces textes alors qu’à l’intérieur du Collectif elle aurait été obligée de se soumettre à la majorité de Rungis ou de se retirer du Collectif ouvertement.

L’APEPAW a fait connaitre à nombreuses reprises sa vision de la plaine de Montjean en particulier sur les pépinières de la ville de Paris et sur les terrains situés dans notre commune. Toutes ses positions sont consultables sur son blog.

 

 

ASSOCIATION POUR L’ENVIRONNEMENT

ET LE PATRIMOINE DE WISSOUS

5 rue du Bas des Glaises 91320 Wissous

 

 

COMMENTAIRES SUR L’ETUDE DU COLLECTIF DE MONTJEAN

Cette étude du Collectif de Montjean a été présentée à la Commission Consultative du Syndicat de la plaine de Montjean le 19 décembre 2012.

L’APEPAW salue le travail du Collectif et expose ci-dessous quelques commentaires sur l’étude.

Page 14 2.5 : La carte issue du DRIF présentée n’est pas celle de la dernière version du SDRIF adoptée par le Conseil Régional en octobre 2012. La pastille d’urbanisation située sur les pépinières de la ville de Paris a été déplacée vers l’ouest et placée à cheval sur l’autoroute depuis la version de juin 2012.

Lors de la réunion du 19 décembre, Mme Mireille Ferri nous a informés qu’après les derniers arbitrages la pastille à cheval sur l’autoroute avait été enlevée, ce qui assure l’intégrité des pépinières de la Ville de Paris. Ce succès est le résultat de l’action plus particulièrement des associations dont l’APEPAW.

 

Page 17 3.2  La pérennité  des pépinières est plus assurée maintenant sur la dernière version du SDRIF que le laisse supposer le texte de l’étude.

Page 18 3.3  L’étude fait référence à une délibération de l’Agence des Espaces Verts (AEV) du 27 janvier 2011 référence RAPC11-77DEL 20110127 concernant la prise en charge de 30 ha de la plaine de Montjean mise au programme d’investissement 2011-2012. Un projet de PRIF concernant la plaine de Montjean apparait dans les projets d’AEV le 22/11/2010. Lors du CA d’EAV du 14/12/2010 ce projet de PRIF est à l’ordre du jour. Des discussions ardues sont attendues avec les communes de Wissous, Rungis, et Fresnes. Le projet de PRIF sur la plaine de Montjean n’apparait plus dans le programme d’AEV du 18/1/2011.  D’après nos informations les trois maires se seraient opposés au PRIF se qui expliquerait que le projet ait été retiré du programme d’AEV. Nous n’avons pas trouvé à ce jour trace de la prise en charge annoncée par l’étude.

Page 22 3.7  74 000ha de terres agricoles ont disparues  en un an, mais il n’est pas indiqué à quel espace ils se rapportent. Par déduction nous supposons que l’espace est national. Le SDRIF prévoit la disparition de 30 000 ha de terres en majorité agricoles jusqu’en 2030 dans l’Ile de France.

Page 25 4.3  La mise à l’air de tout le ru de Rungis ne semble pas réaliste.

Pages 27,29  4.4  L’urbanisation prévue par l’étude ne touche pas les terres agricoles de Rungis et Fresnes, mais celles de Wissous au Bas de Fresnes, auprès de la Fraternelle et le long de la ligne C du RER au sud. Cette position est contraire au SDRIF qui prévoit au moins 25 ha urbanisables au nord de plaine de Montjean. Cette exonération d’urbanisation doit être compensée par une urbanisation supplémentaire dans les communes avoisinantes comme Wissous évidemment. Le SDRIF a fixé à 5% l’augmentation des surfaces urbanisables pour une commune, mais ces 5% peuvent être étendus à la communauté d’agglomération. Dans ce cas Wissous a du souci à se faire car elle risque de récolter les quotas d’urbanisation des autres communes de la CAHB.

Selon le principe du SDRIF, les extensions d’urbanisation doivent être dans le prolongement du bâti existant. Celles prévues au Bas de Fresnes et dans le prolongement de la Fraternelle répondent à ce principe mais pas celles situées le long de la ligne du RER C qui correspondent à du mitage en contradiction avec les principes du SDRIF.

Pages 26 et 29  4.6 : Aucune nouvelle voie n’est prévue sur Rungis et Fresnes, pour désenclaver la plaine. Par contre toutes les nouvelles désertes sont prévues sur le territoire de Wissous qui supporterait l’augmentation de la circulation contournant la plaine et qui serait dirigée vers le passage souterrain très étroit situé auprès de la gare de Rungis d’un côté et un passage à sérieusement agrandir sous la voie ferrée  au bout de la voie de Beuze elle-même très étroite de l’autre.

Cette déserte ne ferait que doubler la D167 qui relie déjà La Fratenelle à Wissous dans la partie sud de la plaine. La voie des Groux pourrait être remise en service après calibrage.

 Cette nouvelle voie traverserait la zone agricole de Wissous au sud de la voie ferrée, alors que le Collectif refuse avec raison qu’une telle voie traverse  la partie nord de la plaine située sur Rungis et Fresnes. Cette déserte sur Wissous desservirait naturellement les zones urbanisées le long de la voie de chemin de fer prévue par le Collectif et permettrait de favoriser l’urbanisation de toute la zone agricole sud de la plaine. Il n’est aucunement question dans l’étude de cette zone agricole. Seules les terres situées sur Rungis et Fresnes ont vocation selon le Collectif à recevoir maraichages et AMAP  

Il nous parait plus judicieux de réaliser une liaison directe Fresnes –la SILIC- la gare de la Fraternelle en empruntant après calibrage le chemin des Otages,  l’avenue de Fresnes et la rue de Paray prolongées au travers la SILIC jusqu’à la gare de la Fraternelle.

La réalisation d’un passage sous la voie ferrée dans le prolongement de la voie des Jumeaux ferait le bonheur de PAPREC et COBATER avec les conséquences que l’on peut imaginer.

Par contre il n’est pas question de l’amélioration de la circulation au niveau du pont de chemin de fer route de Montjean par la mise en place d’un ovoïde pour les circulations douce pour supprimer les bouchons actuels occasionnés par la voie unique sous le pont.

L’étude prévoit une nouvelle gare au niveau du Bois Charlet sans doute sur la ligne Orlyval, donc proche  de Fresnes et d’Antony, mais loin des principales zones habitées de Wissous. La justification de cet emplacement n’est pas donnée. Cette gare ne présente aucun intérêt pour la grande majorité des habitants de Wissous pour lesquels le site de la gare actuelle est le mieux positionné.

Sujets non traités :

L’étude ne parle pas de l’irrigation de la plaine par un réseau de pistes cyclables

Elle ne traite aucunement des incidences, sur les aménagements de la plaine, de la réalisation de l’interconnexion sud des TGV et de la ligne verte du Grand Paris.

Nous ne sommes toujours pas certains que la ligne TGV sera souterraine, mais de toute façon les TGV de Normandie emprunteront la ligne C  jusqu’à Wissous pour se raccorder ensuite à ce niveau à la ligne souterraine du TGV.

Il n’est plus certain que la partie de la ligne verte Massy/Orly soit en souterrain si on en juge par le dernier rapport Auzannet qui privilégie une ligne aérienne qui emprunterait la voie d’Orlyval existante.

Les grands principes développés dans cette étude sont corrects, mais concrètement Wissous est l’élément d’ajustement d’un aménagement qui privilégie les intérêts environnementaux de Fresnes et surtout de Rungis.

 

                                                                                                                              Jean-Claude CIRET

                                                                                                                              Président de l’APEPAW

                                                                                                                             

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by apepaw - dans Environnement
commenter cet article

commentaires

A.P.E.P.A.W.

Association pour l'environnement et le patrimoine de Wissous

totemNotre mission est de:

  • de sauvegarder, de protéger, d’améliorer l’environnement, le cadre de vie et les paysages de la commune.

  • de pérenniser l’aspect rural et l’activité agricole périurbaine et de proximité de Wissous

  • de préserver ses espaces naturels, ses parcs, ses domaines de toute urbanisation et agression intempestives.

  • de suivre tous les projets d’aménagements communaux, régionaux ou nationaux ayant des conséquences sur l’environnement, le cadre et les conditions de vie des habitants de la commune.

  • de préserver et de mettre en valeur le patrimoine immobilier et historique de Wissous

  • de faire des recherches sur le passé de la commune et de les publier (monographies, articles ...)

  • de sauvegarder et de réhabiliter son vieux village et de le redynamiser l’activité commerciale de celui-ci.

  • de promouvoir et de faire connaître le caractère exceptionnel de notre commune.

  • de participer à toute animation et manifestation participant à cet objectif.

 APEPAW

Accueil